Camille Lagrange

BIOÉNERGÉTICIENNE

retour au blog

René Naccachian

Diplômé en mathématiques appliquées de Oxford University, ingénieur Bachelor of Science de London University, il obtient en totalité quatre doctorats au cours de sa vie.
Docteur en Sciences, en Philosophie, en Biologie Moléculaire et enfin en Médecine Énergétique et Médecines alternatives.
Mais nous y reviendrons plus tard…

Alors Conseiller du Commerce Extérieur de la France, René Naccachian subit les séquelles d’un accident qui eut lieu une trentaine d’années auparavant.

Une blessure au genou, à priori anodine, mais mal soignée.
Il boite et on lui annonce, à terme, l’immobilisation de son genou.
Profitant de ses séjours professionnels en Chine, il tente une autre approche à son problème: l’acupuncture.

En une vingtaine de séances, il récupère toute la mobilité de son genou, parvient à reprendre le tennis et s’inscrit en tournois.

Ébahit de voir sa blessure guérit alors que tout espoir semblait perdu pour son genou quelques temps plus tôt, la Médecine Traditionnelle Chinoise piquât son intérêt.

Plus que de l’intérêt, il eut besoin de comprendre et d’expliquer, ces médecines pourtant dites « alternatives » en Occident.

C’est pourquoi René Naccachian entreprit alors de nouvelles études, tant en médecine occidentale qu’en médecine orientale, en Chine.

Il fit une synthèse des recherches des spécialistes du domaine et des thérapies déjà existantes s’approchant de près ou de loin à l’aspect énergétique de l’Être.
Il associa à cette synthèse ses compétences d’ingénieur spécialisé dans la mesure afin de vérifier chaque théorie par les paramètres bioénergétiques.

Le premier constat fut le suivant :

Les mêmes points ont des effets tout à fait différents en fonction de la latitude sous laquelle nous sommes.

Les tensions cosmotelluriques étant différentes, le corps énergétique réagit également de manière différente.
De cette manière, chaque fois que l’universalité ne sera pas remarquée, la théorie ou thérapie sera écartée.

Petit à petit nous arrivons à notre méthode Acmos, avec l’expérimentation de la stimulation de points de méridiens.

À travers dix années de recherches, René Naccachian met au point ses propres instruments de mesures quantiques permettant de ne plus utiliser d’aiguilles mais des impulsions vibratoires spécifiques.

Cette nouvelle manière de stimuler permet de reproduire les phénomènes de régulation énergétiques naturels, mais aussi d’agir sur l’ensemble de votre Être et non juste une partie symptomatique.

Fruit d’une nouvelle décennie de recherches, ce sont ces instruments de mesure que nous utilisons aujourd’hui lors de vos séances de Bioénergie Acmos.

Fort de ses études et recherches, ainsi que des résultats remarqués, René Naccachian crée en 1985 SBJ International, Centre de Recherche Scientifique en Bioénergétique.
La Méthode Acmos ne cessera de se développer par la suite avec une trentaine de centres répartis dans le monde (Etats-Unis, Italie, Belgique, Turquie, Canada, France).

En 2010 René Naccachian reçoit la médaille d’or de la « Société d’Encouragement au Progrès » (S.E.P) pour son travail sur la méthode de bioénergie ACMOS et son développement à travers le monde.

Voici le discours lu en son honneur lors de la cérémonie :


René NACCACHIAN


Vous êtes diplômé des Universités d’Oxford et de Londres, puis formé à Columbia University de New-York.

Ingénieur trilingue, vous fûtes chargé des relations internationales d’abord chez Willeme, constructeur des plus gros camions de l’époque puis chez Jaeger.
Ce fut cette société qui lança dans les années soixante, les premiers équipements optionnels Jaeger tels : montres, compte-tours, contrôleurs et enregistreurs de vitesse et autres accessoires optionnels qui devinrent, par la suite, équipement standard sur avions, trains et autres voitures de prestige.

Après ces deux expériences en entreprise, vous avez lancé votre propre activité de Conseil International S.A.M.I.C. et S.A.M.C.O., d’assistance aux sociétés françaises pour leur développement international surtout dans les pays à fort potentiel d’infrastructures (Les Câbles de Lyon en Inde, Bouygues et S.A.E. en Arabie Saoudite, …).
Nommé Conseiller du Commerce Extérieur de la France, vous avez été Chargé de missions par les Nations-Unies (P.N.U.D.) pour l’étude de la sécurité alimentaire dans les Pays Arabes.

Votre spécialité dans la mesure scientifique et un accident de genou traité efficacement par l’acupuncture, vous incitèrent à vous lancer corps et âme dans la biologie et les médecines orientales.
Doctorat en biologie moléculaire, Doctorat ès-sciences et en médecine énergétique. En 1985, votre société de recherche technique et scientifique en bio-énergie, SBJ international, permit de mettre au point la méthode ACMOS (Acupuncture Moléculaire par Stimulation).

Les techniques novatrices en bioénergie sont enseignées dans le cadre des centres et spécialistes ACMOS. Des centaines de sites Internet (recherchés sur Google en mettant simplement «Naccachian acmos») traitent des diversités d’applications des techniques de bioénergie ACMOS : rétablissement de l’équilibre de l’homme dans son corps, dans ses nutriments et dans son environnement, physique quantique, acupuncture scientifique, régénération cellulaire optimisée, compatibilité des médicaments, dosage et posologie personnalisées, …

Des centres ACMOS existent aujourd’hui dans la plupart des grands pays occidentaux, en Russie et vous êtes régulièrement invité pour des conférences en Asie d’où sont parties vos premières expériences.


Pour l’importance de vos découvertes et de leurs applications dans le domaine de la santé, la S.E.P. est honorée de vous féliciter et de vous attribuer une médaille d’Or.”

S.E.P
Vincent Gassies